L’éloge de la courbe

Reportage chez un particulier pour illustrer le travail de l’Atelier Saint-Victor dans la ville de Mayenne (53). Du sol au plafond, tout a été ici pensé et géré par les équipes du magasin et de l’atelier. Explications.

1-Ouverture p1-2.jpg

La courbe est la signature graphique de ce projet.

CONCEPTEUR.jpg 

Alexis Péan, responsable du point de vente et fils du fondateur de l’Atelier Saint-Victor.

La problématique :

Une cuisine qui avait fait son temps. Après deux décennies d’activité, l’ancienne implantation rustique commençait à sérieusement inciter ses propriétaires à la changer. Désireux de s’offrir une cuisine moderne et réalisée sur mesure pour profiter d’une aussi belle longévité, ces derniers se rapprochent de l’Atelier Saint-Victor et d’Alexis Péan pour leur confier la totalité du projet de rénovation. De A à Z, du sol au plafond, rien n’a été laissé au hasard. Le résultat est à la hauteur de leurs attentes.

La réponse : 

L’Atelier Saint-Victor a trouvé dans ce projet l’occasion d’exprimer une fois de plus son savoir-faire. En repartant d’une page blanche, tout a été possible. Des murs sont tombés, une verrière s’est invitée et un faux plafond est venu structurer la partie cuisine tout en conservant l’évacuation extérieure de la zone de cuisson déplacée par rapport à l’ancienne implantation. Tout en courbe, le plan snack en Dekton fait écho aux façades galbées en laque mate sur lesquelles il vient se poser. Au fond, le linéaire a été réalisé sur mesure pour une parfaite intégration du réfrigérateur et des meubles. Détail qui illustre le soin apporté au projet, le lettrage et les mots qui apparaissent sur la crédence ont été sélectionnés par les clients. Vous en voulez encore ? Même les tabourets Calligaris ont été retapissés dans l’atelier pour s’adapter à la tonalité du mur choisi par les propriétaires.

Le budget : 

Pour s’offrir cette cure de jouvence, les propriétaires ont déboursé au total 39.500 €. La cuisine représente 24.500 €, les travaux 15.000 €. Ces derniers incluent le ré-agréage du sol, plus la pose du nouveau revêtement en natur’look, la peinture, le plafond et le faux-plafond arrondi, l’électricité complète, la plomberie, la suppression du mur, l’intégration des portes de communication ainsi que la verrière.

3-Photo 3 p 3.jpg

Douceur des lignes et jeu de matière pour une cuisine savoureuse.

4-Photo 4 p3.jpg 

Le galbe est une spécialité de l’Atelier Saint-Victor. La preuve.

5-Photo 5 remplace plan technique p3.jpg 

Un coup d’oeil suffit pour comprendre l’étendue du travail réalisé par l’Atelier Saint-Victor.

6-Photo 6 p4.jpg 

La verrière structure l’espace quand le meuble de faible profondeur apporte des rangements supplémentaires.

7-Photo 7 p4.jpg 

Au fond, le linéaire occupe le moindre centimètre disponible.

 

Haut